Comment reconnaître une verrue plantaire ?

Dernière mise à jour : 15 déc. 2021


Reconnaitre une verrue plantaire est important pour pouvoir les soigner rapidement.


Pendant l’été, tout le monde aime sortir se balader, aller à la piscine et se prélasser au soleil. Puis vient ce moment où l'on ressent une certaine gêne au pied. Au coup d’œil, on aperçoit une légère tâche blanchâtre pas très belle à voir. Ainsi commence alors la phase des nombreux questionnements. Vous vous demandez ce que c’est. N’est-ce-pas une verrue plantaire ? Les lignes à suivre renseignent sur tout ce qu’il faut savoir pour reconnaître une verrue plantaire. Des causes au traitement, cet article en dit tout !







Qu’est-ce que les verrues plantaires ?



Une verrue est un néoplasme assez courant qui se forme sur l’épiderme et du à des papillomavirus. C’est un mal bénin qui est très courant. Comme leur nom l’indique, les verrues plantaires apparaissent sur la plante du pied.


Médicalement appelées verrucae pedis, elles sont sans réel danger pour la santé et généralement, elles s’en vont d’elles-mêmes. Cependant, elles sont douloureuses et rendent la marche assez pénible. Cette gêne persistante lors de la pression exercée sur la plante des pieds pendant la marche fait qu’il est préférable de la soigner.


Comment se présentent les verrues plantaires ?



Les verrues plantaires se présentent comme des durillons sur la plante du pied. Ces derniers peuvent prendre diverses formes et sont plus ou moins petites au début. Les verrues plantaires sont souvent blanchâtres avec un vaisseau sanguin qui se présente comme un petit bout noir sur leur surface. Ces renflements du pied sont plates contrairement à celle des mains.


Quelles sont les causes des verrues plantaires ?



Les verrues plantaires sont dues à un virus nommé le papillomavirus humain (HPV). Toutes les verrues sont d’ailleurs causées par ce virus. Il s’introduit dans la peau et l’envahit à travers quelques petites éraflures. Après l’infection, la verrue plantaire peut apparaître après plusieurs mois seulement. C’est un mal très contagieux qui se multiplie dans les zones humides.


Le papillomavirus responsable des verrues se trouve surtout dans les milieux humides très fréquentés et communs. A titre d’exemple, on distingue les piscines publiques et les douches publiques. Si une même douche est commune à tous les habitants d’une maison, il s’agit alors là aussi d’un excellent canal de transmission.


Aussi, la verrue plantaire peut être transmise entre les personnes qui foulent un même sol à pieds nus. Par exemple, les personnes qui pratiquent certains sports ou l’on se déchausse tels que le yoga.


Comment éviter d’attraper des verrues plantaires ?



Le risque zéro de contamination à la verrue plantaire n’existe pas. Néanmoins, il y a des pratiques qui réduisent l’exposition au virus responsable du mal. Cela limite alors les chances d’attraper une verrue plantaire.


Pour limiter le risque de contamination, il est recommandé de ne pas utiliser une serviette de toilette déjà utilisée. Il est aussi préférable de garder ses pieds au sec le plus souvent possible pour empêcher la prolifération du virus. Par ailleurs, il est conseillé de changer régulièrement ses chaussettes et d’éviter de toucher la verrue plantaire s’il est déjà présent. Avant et après tout traitement de la verrue, il faut bien nettoyer les mains pour ne pas infecter une autre partie du corps.


Si accidentellement, les pieds ont quand même été en contact avec une zone suspecte, il faut anticiper et laver ces derniers avec du savon antiseptique.


Quelques indices pour identifier une verrue plantaire



La verrue plantaire peut être confondue avec un autre mal lorsque l’on n’a jamais vu à quoi elle ressemble. En effet, de nombreuses lésions ont tendance à ressembler à une verrue plantaire. Pour éviter de s’y tromper, voici quelques signes qui ne trompent pas.





Une lésion en forme de boule dure


Le tout premier indice qui indique l’apparition d’une verrue plantaire est la formation d’une boule dure sous le pied. Au début, elle peut paraître sans douleur mais au bout d’un certain temps, elle commence à grossir.


Les lignes de peau


La meilleure façon d’identifier une verrue plantaire par rapport à une corne ou une peau morte est l’observation de lignes de peau tout autour de la verrue. Ces dernières délimitent la verrue contrairement aux callosités qui passent au travers de la corne.


Les points noirs


La verrue plantaire apparaît généralement avec quelques petits points noirs à l’intérieur. Il s’agit en réalité de vaisseaux sanguins qui se sont formés.


Un air de chou-fleur


La verrue plantaire n’est pas un légume mais elle peut avoir une apparence de chou-fleur.


Une douleur à la pression


Les verrues plantaires ne font certes pas mal mais à la pression, on peut ressentir une légère douleur.


Quelques astuces de grand-mères pour se débarrasser des verrues plantaires



Les verrues disparaissent généralement toutes seules au bout d’un certain moment. Néanmoins, il existe certaines recettes de grand-mère qui aident à soulager les verrues.


L’ail


Les vertus de l’ail ne sont plus à présenter. Ce remède de grand-mère était connu depuis le temps des Egyptiens. L’ail contient un composé actif qui est l’allicine. Il lui doit son odeur et ses propriétés antivirales très efficaces contre les papillomavirus. Pour s’en servir, il suffit de hacher finement l’ail frais ou de l’écraser et appliquer la pâte sur la verrue.


Il faut ensuite recouvrir la zone enduite avec un pansement et le maintenir en place toute la nuit. Il suffit de nettoyer la verrue le lendemain avec un savon doux et de renouveler l’opération jusqu’à venir à bout de la verrue.


Le citron


Le citron possède des vertus antiseptiques ce qui en fait un excellent traitement contre les verrues. Comment s’en servir ? Il suffit de hacher l’écorce du citron de le laisser mariner pendant 3 jours dans du vinaigre blanc. Ensuite, il faudra mettre quelques morceaux de la préparation sur la verrue et effectuer un pansement. Cela ramollit la verrue plantaire dès le lendemain. Dans le cas où la verrue a déjà atteint un diamètre de 7 mm environ, il faudra renouveler l’opération.


Le vinaigre de cidre


Le vinaigre de cidre a un effet avéré contre la verrue plantaire. Pour ce faire, il suffit d’en faire bouillir environ 150 ml pendant près de 5 min puis de le laisser refroidir. Ensuite, en appliquer sur la partie infectée pendant plusieurs minutes puis réitérer le processus pendant 2 à 3 jours.


Faire appel à un professionnel


Si après usage de toutes les recettes ci-dessus citées la verrue plantaire ne disparaît pas, vous pouvez faire appel à un professionnel. Il existe de nombreux soins anti-verrues qui sont très efficaces contre la verrue plantaire. On distingue entre autres l’acide salicylique, les traitements chimiques ou encore le laser. Le spécialiste saura lequel vous recommander.


>>> À lire : Comment enlever les peaux mortes des pieds ?


Suivez-nous et découvrez nos conseils pour prendre soin de vos pieds : 

Nos produits :