Durillons vs Cors : causes, symptômes et traitements

Dernière mise à jour : 25 août 2021


cors et durillons sous pieds

Les cors et durillons peuvent apparaître sur les pieds ou les mains pour plusieurs raisons. Leurs symptômes peuvent se confondre, même si ces affections sont toutes les deux particulièrement douloureuses une fois arrivées à un stade avancé.


Elles se manifestent différemment si on les observe bien. Un professionnel de santé saura bien distinguer un cor d’un durillon et établir un diagnostic fiable. Il existe différentes façons de les traiter. Et il est parfaitement possible de prévenir leur apparition.


Qu’est-ce qui différencie le cor du durillon ?



Le cor et le durillon se forment généralement sur une zone en particulier parce que celle-ci est soumise à de rudes conditions. Ces callosités orthopédiques sont inesthétiques et se reconnaissent principalement par un épaississement de la peau. Mais, chacune de ces affections se distingue par d’autres symptômes qu’il convient de connaître. Elles peuvent être traitées naturellement avec des méthodes de grand-mères si elles ne se sont pas encore aggravées.


Cor


C’est une affection cutanée qui se développe à cause de pressions ou de frottements répétés que subit la peau. Elle est souvent due à l’enfilement de chaussures inadaptées. Parfois, elle est causée par une déformation du pied. Et elle est favorisée par la pratique de certaines activités sportives comme le ski.


Lorsque l’on a un cor, un noyau dense, arrondi et translucide se forme sur la zone concernée. Plus en profondeur, on peut également observer une pointe ayant la forme d’un cône renversé. Ces signes s’accompagnent généralement d’une inflammation de la peau et apparaissent souvent sur les orteils et la plante des pieds.


Les cors sont généralement durs et peuvent s’infecter, mais il arrive qu’ils soient mous. Quelles que soient leurs caractéristiques, ils gênent la marche. C’est souvent la principale raison pour laquelle on cherche à les traiter. Il est d’ailleurs toujours préférable de commencer le traitement avant qu’elle se transforme en abcès.


En l’absence de complication, il est possible de ramollir les cors durs avec des remèdes de grand-mère parmi lesquels on peut citer :

  • L’ail et le miel ;

  • L’argile verte.

On peut ensuite les enlever soi-même de manière progressive, en les frottant avec une lime spécifique ou une pierre ponce. Pour les adoucir, il faut appliquer régulièrement une crème hydratante sur la zone infectée.


>> À lire : Enlever un cor au pied (conseils et traitements)


Boutique santé pied; pierre ponce traitement cors et durillon


Mais, le cor peut être traité avec des médicaments kératolytiques et des appareils orthopédiques. Des soins désinfectants sont nécessaires s’il s’infecte et entraîne une formation de pus. Dans certaines situations, il est nécessaire de recourir à la chirurgie pour les éliminer définitivement.


Durillon


De la même manière que pour le cor, la partie de la peau concernée s’épaissit et devient rugueuse en cas de durillon. Ce dernier prend généralement la forme d’un petit rond jaunâtre et opaque. Impressionnant, mais rarement douloureux, il est également causé par des frictions exercées sur les mains et les pieds, en effectuant par exemple un travail durant lequel il faut :

  • Rester longtemps debout ;

  • Beaucoup utiliser un marteau.

Bien entendu, le port de chaussures inconfortables (à bout pointu, trop ample ou encore à talons hauts) peut aussi en être la cause. C’est pourquoi les femmes sont nombreuses à en souffrir. Parmi les facteurs de risque du durillon, on distingue par ailleurs la pratique intensive d’une activité sportive (foot, running, etc.). L’âge et la peau sèche en font également partie. En effet, les pieds des personnes âgées ont tendance à être secs et plus sensibles aux irritations.


Lorsque l’on a un durillon, on cherche aussi à le traiter lorsqu’il commence à rendre la marche pénible. Comme le cor, il peut être soulagé à l’aide de remèdes naturels (le bicarbonate de soude par exemple). Il est également possible de l’enlever en frottant régulièrement dessus avec une lime spéciale, une pierre ponce, voire une râpe spécifique, jusqu’à ce qu’il disparaisse.


Souvent, l’utilisation des crèmes kératolytiques, d’un coussinet plantaire ou des semelles orthopédiques est aussi préconisée. D’autres médicaments comme le Kerafilm et la feuille de saule sont également indiqués pour se débarrasser des durillons. Par ailleurs, on doit surtout recourir à l’ablation en cas de déformation du pied.


>> À lire : Comment enlever un durillon sous le pied ?


Pourquoi il est important de prendre soin de ses pieds ?


mal de pied traitement durillon sous pied cors


Une douleur survenant dans cette partie du corps peut vite devenir invalidante. C’est pourquoi il est important d’en prendre soin de ses pieds. En s’en occupant bien, on évite les ongles incarnés, les différentes déformations et affections du pied (durillon, cor, etc.).


En adoptant une hygiène irréprochable et en portant des chaussures et des chaussettes adaptées, on évite effectivement les maladies et les infections pouvant toucher le pied. Pour ceux qui en sont déjà atteints, il est toujours plus judicieux de consulter des professionnels de santé, notamment un pédicure-podologue, surtout en cas de complications. Il convient de souligner que l’utilisation d’un objet tranchant (cutteur, lame, etc.) pour enlever le cor ou le durillon risque d’entraîner une infection.


Notons également qu’il est particulièrement recommandé de voir des professionnels du secteur si des cors ou des durillons se forment sur les pieds d’une personne diabétique. Il est tout aussi important de savoir que la prise de kératolytiques leur est déconseillée.


>> Continuer à lire : Remède de grand-mère pour soigner un cor au pied

 

Suivez-nous et découvrez nos conseils pour prendre soin de vos pieds : 

Nos produits :